compagnie de tir à l'arc - Bar sur Seine : site officiel du club de tir à l'arc de BAR SUR SEINE - clubeo

Histoire Archerie Bar sur Seine

Histoire des archers de Bar sur Seine

Dans nos documents, "jeu de l'arc, jeu de l'arbalète, jeu de l'arquebuse" ne paraissent pas désigner trois sports différents, mais sans doute le même , qui s'est transformé. La confrérie de saint Sébastien de l'arc et de l'arbalète est citée en 1701, mais on constate alors que le jeu de l'arbalète n'est plus d'usage; plus tard on mentionne parfois les chevaliers de l'arquebuse et de l'arbalète; finalement il ne s'agit que de l'arquebuse.L'origine est incertaine. Henri III (donc avant 1589) aurait autorisé les habitants de Bar sur Seine à rétablir l'arquebuse.

Les archives de la compagnie, aujourd'hui disparues, remontaient à 1619.Elle a bien souvent végétée, en 1657 elle ne comptait plus que 8 à 10 membres, au lieu de 50 à 60.En 1708 la ville loue à des particuliers le terrain des buttes devenu inutile;en effet, on constatait en 1715 que l'activité des chevaliers était interrompue depuis 13 ans.

Après une reprise temporaire, des difficultés causées par des rivalités entrainèrent la ruine presque complète; en 1726 la ville vendit l'arbre sur lequel on tirait l'oiseau, cependant en 1729 le comte de Tavannes, gouverneur de Bourgogne, enjoint aux chevaliers de se réorganiser; en 1759 le Prince de Condé confirme leurs privilèges. Malgré cela on constate en 1773 que le jeu n'existe plus; en 1778 que les exercices sont suspendus depuis trois ans.Une ordonnance royale rétablit pourtant la compagnie en 1783, quelques années avant sa suppression définitive avec tous les autres corps privilégiés.

La compagnie était toujours sous la juridiction du maire. Son recrutement était exclusivement bourgeois et se faisait parmi les officiers des juridictions royales ou municipales . En 1779 elle ne comprenait plus qu'un capitaine, un lieutenant, et seulement 5 ou 6 chevaliers qui n'avaient fait aucun exercice depuis 3 ou 4 ans; Il n'y avait pas d'uniforme , mais il existait un guidon et un drapeau. En temps normal on tirait l'oiseau le lundi de la pentecôte.Le "papegau" avait été estampillé aux armes de la ville;Le maire mesurait lui-même les 38 toises séparant la borne prés de laquelle se plaçait le tireur de l'arbre qui portait l'oiseau.Cet arbre haut de 80 pieds était surmonté d'une perche de 20 pieds. Le jour du tir la compagnie venait chercher le maire à l'hôtel de ville avec le drapeau. Le maire tirait le premier coup, puis chaque échevin un coup après lui. A la fin de la séance quatre chevaliers reconduisaient le maire qui faisait présenter les vins d'honneur par les sergents de la ville. Le roi de l'oiseau présenté à la mairie recevait une écharpe , usage contesté par plusieurs, comme celui des vins d'honneurs mais qui était encore en vigueur en 1769.Le roi était exempt de logement des gens de guerre et bénéficiait d'une réduction de taille.

 La compagnie prenait part sous les armes à la procession du voeu de Louis XIII le 15 Août. Le terrain de jeu de l'arbalète puis de l'arquebuse se trouvait le long de la Seine, entre le rempart et la rivière, sans doute entre le lavoir actuel et les anciennes tanneries, on le qualifie d'ile en 1677.Une tour de rempart et un mur le séparait au sud du jardin des ursulines. Il appartenait à la ville et malgré ses prétentions la compagnie n'en n'avait que l'usufruit; à certaines époques de sommeil de la compagnie, le maire donnait bail à des particuliers la coupe des arbres et de l'herbe.Le voisinage de la Seine était un inconvénient; en 1740 l'inondation empêchait le travail des bouilleurs de crus installés sur le terrain. Vingt ans plus tard les chevaliers furent autorisés à planter des arbres pour constituer une promenade.Un petit bâtiment,que Rouget historien de Bar sur Seine en 1772 qualifie "d'hôtel fort joli" était construit sur le terrain.En 1778 la municipalité fut autorisée à s'y installer pendant la reconstruction de l'hôtel de ville.Il était alors en mauvais état et la mairie l'évacua en 1781, tandis que l'inondation en empêchait l'accès. Sous la révolution il fut utilisé comme magasin à charbon, avant de disparaitre à une date indéterminée.

Le siège de la confrèrie saint Sébastien se trouvait hors de la ville à la chapelle saint Sébastien.La carte de Cassini au XVIII siècle la place au nord de la ville près de la rivière dans l'ancien parc Trumet de Fontarce; il semble malgré sa présence sur cette carte qu'elle était alors abondonnée; les confères de saint Sébastien ne revendiquant plus après 1745. En 1591 on l'avait démolie par précaution pour la défense de la ville, alors menacée par les troyens.

 Dans un ancien règlement de la confrèrie de saint Sébastien à Bar sur seine il était prévu une amende pour ceux qui n'assistait pas au service religieux célébré en l'honneur du saint patron.Amende aussi pour ceux qui se querellaient et se battaient. Tout était prévu afin qu'il n'y ait aucune contestation quant à qui l'emporterait, d'un tireur ou d'un autre. Si deux coups sont égaux et aussi proches l'un que l'autre du centre, le haut emportera le bas; s'ils étaient tous deux hauts et droits également, le premier fait sera le bon et, afin qu'il n'y ait aucune difficulté pour reconnaître de quelle façon sera le droit, on prendra du lieu d'où on a tiré.

 A suivre....

Paella loto le dimanche 11 Mars 2018 7 mois
Début de saison 2018 et Fin de saison 2017 9 mois
Illan PUREN et 9 autres 9 mois
concours régional grand est- tir campagne 1 an
Concours régional Grand est tir Champagne 1 an
boutique des fans du FJV et 5 autres 1 an
Championnat de France tir Beursault à Sainte Geneviève des Bois et 5 autres 1 an
Christine TRUTAT et 9 autres 1 an
[Sujet supprimé] plus de 2 ans
Concours Fita et Fédéral AUXON le 22 Mai 2016 et 2 autres plus de 2 ans
Pénurie de Blasons et 7 autres plus de 2 ans
Bar sur Seine et 5 autres plus de 2 ans
Vendeuvre sur Barse : résumé plus de 2 ans
Chaource et 3 autres : résumés plus de 2 ans
Brienne le chäteau plus de 2 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 5 Archers
  • 2 Supporters